Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Portrait – Bernard Brocas, prof de champ

Eau

« L’agriculture a un rôle à jouer pour rendre plus sobre sa consommation d’eau »

Initiative

Portrait – Nicolas Gaboriaud-Kolar, chimiste vert

Alimentation

Le Grand Est souhaite favoriser l’approvisionnement de produits durables en restauration collective 

Modes de production

Les agriculteurs classés selon un baromètre : plutôt lion ou abeille ?

Pesticides

Solagro revient sur la carte Adonis, cartographie des pesticides en France

Dans le cadre de la 18e semaine pour les alternatives aux pesticides, Solagro a tenu un webinaire le 30 mars. A cette occasion, Aurélien Chayre, chargé de projets agroécologie-biodiversité chez Solagro a notamment présenté la carte Adonis, qui représente l’utilisation des pesticides en agriculture en France.

Par Charlotte Casteran - Publié le 05/04/2023 à 15:31

Commenter

Partager :

Grâce à la carte Adonis, mise en ligne le 22 juin dernier, Solagro a présenté, le 30 mars 2023, un état des lieux de l’utilisation des pesticides en agriculture en France métropolitaine. Cette carte présente des indicateurs agro-environnementaux liés à l’utilisation des pesticides relative à chaque commune, sur la base des assolements, comme l’explique Aurélien Chayre, chargé de projet chez Solagro. 

Des évolutions prévues en 2023 

Solagro utilise l’indice de fréquence de traitement (IFT), un indicateur basé sur l’assolement des agriculteurs de la commune, qui prend en compte le type de pratique (conventionnelle ou bio) et intègre également les IFT régionaux de référence. Il peut être décomposé par types de produits : les herbicides uniquement, tous les produits sauf les herbicides et les produits de biocontrôle. La carte permet de localiser les communes où les pressions de pesticides sont faibles (zone verte) ou fortes (zone rouge). 

Cette carte interactive n’a pas fini d’évoluer. En effet, une mise à jour des données (notamment des assolements) est prévue courant 2023, tout comme l’introduction des départements et régions d’outre-mer. La production d’autres indicateurs permettant d’identifier les territoires agricoles à haute valeur naturelle est aussi au programme.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *