Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Quand la Route du Rhum met en lumière le lin et des abeilles

Bioéconomie

Une coopérative teste un biocarburant issu des effluents d’abattoir

Initiative

Portrait – Benjamin Foudral, conservateur agricole

Energie

Le ciel se dégage pour l’agrivoltaïsme

Alimentation

JO 2024, la France veut une alimentation locale et durable

Cultures

Aux États-Unis, le compost humain gagne du terrain

Par Eloi Pailloux - Publié le 05/01/2023 à 10:13

Commenter

Partager :

L’État de New York ouvre la porte au compost humain pour enrichir les sols. Autrement dit, favoriser la décomposition des corps grâce à la pratique de la « réduction organique », afin de produire un engrais. Cette réduction passe par un conteneur réutilisable et semi-ouvert contenant une litière adaptée (copeaux de bois, luzerne ou paille), selon nos collègues de RTL, qui relayent cette information. Après six à huit semaines, un mètre cube de terre riche en nutriments peut être utilisé pour fertiliser les sols. Depuis 2019, c’est le sixième État à autoriser cette pratique, celui de Washington ayant ouvert la voie.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *