Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Alimentation

En dépassant les 2 milliards d’euros de vente, le commerce équitable franchit un cap inédit en France

Élevage

Réchauffement climatique, la poule déploie ses allèles

Modes de production

Avec l’agroforesterie, La Poste se veut facteur de durabilité

Cultures

La hausse des prix des graines de moutarde pique les industriels du secteur

Bien-être animal

Présidentielle 2022, la sensibilité des candidats à la condition animale passée au crible

Alimentation

Concours Imagin’Maïs, le maïs dans toute sa splendeur et sa diversité

La cinquième édition du concours Imagin’Maïs s’est déroulée le 17 février, à Lyon. Cette année le binôme d’étudiants de l’École Ferrandi Paris (Campus de Bordeaux) a raflé les deux prix pour sa recette aux nombreuses déclinaisons du maïs.

Par Lisa Canales - Publié le 23/02/2022 à 16:37

Commenter

Partager :

La cinquième édition du Prix Imagin’Maïs a eu lieu chez le partenaire de cette édition, l’Institut Paul Bocuse à Lyon, le jeudi 17 février. Organisée depuis cinq ans par la filière maïs*, cette compétition inter-écoles récompense l’innovation culinaire et encourage les jeunes talents autour d’un produit : le maïs. Les quatre binômes d’étudiants candidats avaient pour mission de concevoir un plat unique en utilisant au moins deux formes de maïs différents (popcorn, polenta,…).  

Double victoire pour L’École Ferrandi Paris Campus de Bordeaux  

Les grands gagnants de cette édition sont Lou Amiot et Loïc Lequien en deuxième année à l’École Ferrandi, en bachelor arts culinaires, entreprenariat cuisine et pâtisserie. Pour leurs déclinaisons de canette et de maïs en deux services, les jeunes cuisiniers se sont vus attribués les prix du jury et des internautes, et ont touché une récompense de 3000€. La simplicité du plat et la place centrale du maïs décliné sous quatre formes a su séduire à l’unanimité le jury, mais aussi la majorité des internautes qui ont voté en ligne. Pierre Pagès, président de la Fédération nationale de la production de semences de maïs et de sorgho, se dit « ravi que des établissements de renom et des jeunes se soient intéressés à cette fabuleuse culture qu’est le maïs ».  

*Association générale des producteurs de maïs, Fédération nationale des producteurs de semences de maïs et de sorgho, Groupement national interprofessionnel des semences et plants, Union française des semenciers

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.