Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Coronavirus

Covid-19, Bleu-Blanc-Cœur lance une enquête pour évaluer l’impact sur les comportements alimentaires

Politique

Le calendrier du débat public « ImPACtons ! » bouleversé par le coronavirus

Coronavirus

Appel unanime à privilégier les produits frais et français pour soutenir les agriculteurs

Coronavirus

Les agriculteurs en quête de saisonniers

Initiative

Face au coronavirus, des agriculteurs appellent à la solidarité en faisant don de leurs masques

Politique

Coronavirus, « les agriculteurs vont continuer à produire » assure Didier Guillaume

L'épidemié de coronavirus menace-t-elle la sécurité alimentaire française ? Dans une interview donnée sur la chaîne Cnews, le ministre de l'Agriculture, Didier Guillaume, a insisté sur le fait qu'il n'y avait aucun problème d'approvisionnement de nourriture, et a appelé chacun à faire preuve de responsabilité.

Par Laure Hänggi - Publié le 16/03/2020 à 18:02

Commenter

Partager :

Les scènes de tensions ou d’étals vides dans les supermarchés se multiplient. Alors que l’épidémie du coronavirus Covid-19 gagne du terrain en France, existe-t-il un réel risque de pénurie ? Invité de la matinale de la chaîne d’information CNews le 16 mars, le ministre en charge de l’agriculture, Didier Guillaume, a tenu à rassurer. « Il n’y aura pas de problème d’approvisionnement de l’alimentation, il n’y a pas de pénurie », a-t-il martelé, tout en invitant les Français à faire preuve de responsabilité, en limitant les achats en trop grosses quantités. « Les français pourront s’alimenter sans problème, ce n’est pas la peine de faire des stocks ! »

Le secteur agricole poursuit son activité

Si de nombreux secteurs économiques sont touchés par le ralentissement de l’activité causé par la progression du virus, les agriculteurs sont toujours à pied d’oeuvre. « Les agriculteurs vont continuer à produire, quelles que soit les décisions qui seront prises, ils sèmeront, planteront, et récolteront », a affirmé Didier Guillaume. Le ministre a également rassuré sur la santé des entreprises de l’agroalimentaire qui vont continuer à « transformer les produits agricoles pour nous nourrir ».

Sur Twitter, la présidente de la Fédération nationale des syndicats d’exploitants agricoles (FNSEA), Christiane Lambert, s’est également, sur le même ton, à ce sujet. « Il faut assurer la continuité de la production agricole pour garantir l’alimentation. » Suite aux annonces du président Emmanuel Macron le soir-même, appelant chacun à se confiner autant que possible, la FNSEA a rappelé, après avoir échangé avec le ministre de l’Agriculture, que « les activités agricoles ne [seraient] pas concernées » par les restrictions d’activité liées au confinement. « Dans ce moment difficile pour l’ensemble des français, la fourniture de produits agricoles et alimentaires est en effet une priorité absolue », est-il souligné, en rappelant que la poursuite de l’activité agricole nécessitera l’embauche de salariés notamment saisonniers.

« Ne lâchez rien »

Dans ce contexte, les producteurs de fruits et légumes répondent également présents. Le ministre de l’agriculture a par ailleurs invité les français à consommer des produits frais, alors que de nombreux rayons de pâtes ont été dévalisés dans les supermarchés. Ce dernier a par ailleurs, suite aux annonces du président, envoyé une lettre aux agriculteurs et salariés agricoles, rappelant le caractère essentiel de leur activité. « Nous comptons sur vous. Ne lâchez rien. En retour l’Etat sera à vos côtés pour traverser cette période difficile. »

Les acteurs du #commerce #agricole et #agroalimentaire sont mobilisés pour assurer la fourniture en moyens de production aux #agriculteurs et expédier leurs productions dans la chaîne #alimentaire ➡️ les productions d’aujourd’hui sont les stocks de demain 🍴🥖 🍏 🥩 🥔 🍆 🍇 https://t.co/nz7WroORl8

— FC2A (@laFC2A) March 18, 2020

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *