Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Portrait – Benjamin Foudral, conservateur agricole

Energie

Le ciel se dégage pour l’agrivoltaïsme

Alimentation

JO 2024, la France veut une alimentation locale et durable

Initiative

Portrait – Magali Ardiley, médiatrice d’un bon voisinage

Politique

« Une femme à la tête de la FNSEA, un progrès que je n’imaginais pas dans les années 80 », Édith Cresson

Élevage

Engagement des entreprises contre les poulets en cage, un outil pour arrêter de marcher sur des œufs

Les entreprises désirant participer à l’arrêt des élevages de poulets en cage peuvent rendre compte de leurs progrès grâce à l’outil EggTrack. Les données recueillies via cet outil auprès des entreprises européennes sont assez encourageantes pour l’année 2021.

Par Laure Hänggi - Publié le 07/04/2022 à 16:58

Commenter

Partager :

L’association CIWF, œuvrant en faveur du bien-être animal, a créé il y a cinq ans un outil, Eggtrack, permettant de suivre les progrès des entreprises s’étant engagées à acheter ou produire uniquement des œufs hors cage. Le rapport de la cinquième édition a été publié en novembre 2021 et classe ces structures selon leurs avancées.

Comme le précise la responsable de la communication de CIWF, Laetitia Dinault, « s’engager est un premier pas important, mais nous sommes attentifs à ce que les entreprises concrétisent ces engagements. » EggTrack a donc été créé dans le but d’encourager les entreprises à passer à l’action, en les incitant à rendre compte de leurs progrès chaque année.

Des résultats plutôt encourageants

Au niveau mondial, parmi les 219 entreprises incluses dans EggTrack, 156 ont publié un reporting cette année. En moyenne, ces entreprises ont augmenté la proportion de produits hors cage de 0,81 %, ce qui signifie que leur taux d’approvisionnement hors cage est passé à 79,35 %.

Plus de difficultés ont été rencontrées en Europe cette année, avec une augmentation de seulement 0,15 % en moyenne d’approvisionnement hors cage, faisant monter ce taux à 86,13 %. Le COVID-19 et l’influenza aviaire ont été les principales raisons invoquées pour expliquer ces difficultés.

Ces résultats restent donc plutôt encourageants, même si des efforts supplémentaires sont nécessaires dans les années à venir afin d’atteindre les objectifs que se sont fixés les entreprises. En France par exemple, tous les distributeurs se sont engagés à atteindre le 0 % d’œufs hors cage d’ici à 2025.

Un nouvel outil pour la filière poulets de chair

Au vu du succès d’EggTrack, un nouvel outil similaire appelé ChickenTrack vise désormais les poulets de chair. Sur le même principe, il suivra les entreprises s’étant engagées à faire disparaître de leurs circuits la viande de poulets élevés hors cage. 

Les entreprises incluses dans ChickenTrack font partie des entreprises qui se sont engagées à suivre le Better Chicken Commitment (BCC). Cette démarche portée par plus de 30 ONG en Europe définit les critères nécessaires à des élevages plus respectueux du bien-être animal. Ceux-ci intègrent notamment la nécessité de lumière naturelle, l’accès à des perchoirs, ou une densité plus faible. 

L’objectif pour les entreprises s’étant engagées dans cette démarche est de supprimer tous les produits issus d’élevages ne respectant pas le BCC de leurs circuits d’ici à 2026. ChickenTrack a donc pour vocation de suivre leurs progrès année après année. Il a déjà donné lieu à l’écriture d’un rapport préliminaire publié en novembre 2021, dressant un état des lieux de la situation actuelle. Le prochain rapport sortira en juillet 2022 et est très attendu. Il comprendra les premiers reportings des entreprises inclues dans la démarche.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.