Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Communication

Les laiteries ouvrent leurs portes au grand public jusqu’au 5 juin

Politique

Bio, bien-être animal, OGM, pesticides… l’opinion des Français éclairée par un sondage

Labels

Le commerce équitable connaît une croissance « exceptionnelle » en 2018

Biodiversité

Un rapport d’experts alerte sur l’érosion de la biodiversité (IPBES)

Communication

Agriculture et fake news scientifiques, une tendance difficile à enrayer

Élevage

Hauts de France : le lait de chèvre bio s’invite dans la collecte

Une filière de lait bio se structure dans les Hauts-de-France. La coopérative Prospérité Fermière Ingredia et l'industriel Eurial se sont engagés le 5 avril pour sept ans. Quatre éleveurs caprins ouvrent la voie.

Par Eloi Pailloux - Publié le 17/04/2018 à 17:37

Commenter

Partager :

La coopérative Prospérité fermière-Ingrédia collecte chaque année 400 millions de litres de lait de vache par an, issus de mille exploitations des Hauts-de-France. Un volume conséquent, auquel il faut désormais ajouter du lait de chèvre bio.

Quatre adhérents du groupe jouent le rôle de pionnier pour ce débouché. Cette nouvelle filière passera par la Belgique : le lait de chèvre sera transformé en fromage et en produits ultrafrais, comme des yaourts, par la filiale caprine de l’industriel Eurial.

La Prospérité Fermière Ingredia démarre une collecte de lait de chevre bio ! https://t.co/x3JC2QnMGt

— Sandrine DELORY (@delory_sandrine) 10 avril 2018


Un engagement de sept ans

Eurial et Prospérité fermière-Ingrédia sont engagés pour sept ans. Un contrat sécurisant la stabilité des débouchés et des revenus pour les adhérents du groupe coopératif. Le prix d’achat pour les éleveurs avoisinera les 800 € pour mille litres, prime bio incluse. Le partenariat inclut aussi la mise à disposition, pour les éleveurs, d’un technicien caprin d’Eurial.

Détail important : la coopérative s’est lancée dans cette démarche à la demande de l’un de ses adhérents, à la recherche d’une voie de valorisation de son lait de chèvre.

En octobre dernier, Prospérité fermière-Ingrédia avait lancé une marque de lait de vache « durable », Via Lacta.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *