Le site de l'agriculture et de l'alimentation durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Alimentation

Restauration collective, Montreuil (93) veut 70 % de bio dans les assiettes

Modes de production

M2i Life Sciences met la chimie au service de la confusion sexuelle

Cultures

La capacité des plantes à se détecter entre elles, une piste agronomique porteuse

Modes de production

Le bio bat des records en 2018

Pesticides

Pour la première fois, un pesticide jugé perturbateur endocrinien est retiré du marché

Alimentation

La cuisine « note à note » prend son envol

Un colloque organisé le 30 novembre par l'Académie d'agriculture a été l'occasion d'un focus sur la cuisine « note à note ». Un concept fondé sur des ingrédients « purs », comme par exemple une tomate dont on a extrait l'eau.

Par Campagnes & Environnement - Publié le 06/12/2017 à 13:48

Commenter

Partager :

Lancée par Hervé This, directeur du Centre international de gastronomie moléculaire Inra-AgroParisTech, la cuisine « note à note » gagne du terrain. Ce concept abandonne l’usage de mélanges traditionnels d’aliments (viandes, poissons, fruits, légumes) au profit de composés purs. Un exemple simple : une tomate contient 95 % d’eau. Extraire l’eau permet d’aboutir aux « composants purs ». Les avantages ? Les coûts énergétiques liés au transport s’en trouvent considérablement réduits, alors que la conservation est facilitée.

Le 30 novembre, lors d’un colloque dédié à l’alimentation et l’innovation, à l’Académie d’agriculture, Hervé This expliquait : « Il faut former les agriculteurs à cette pratique qui présente aussi des intérêts à leur niveau. » Au lieu de livrer directement à bas prix leurs produits, les agriculteurs peuvent ainsi les valoriser en fractionnant directement les composés sur l’exploitation. « Une technique simple », assure l’académicien.

Signes de cette dynamique, Andrea Camastra, chef franco-italien, se lance ainsi dans une cuisine 100 % « note à note » dans son restaurant une étoile, Senses, à Varsovie. Par ailleurs, un coffret avec 24 composés purs, commercialisé par la société Iqemusu, peut être acheté par tous ceux qui sont désireux de s’initier à la cuisine note à note.

 

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *