Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Initiative

Quand la Route du Rhum met en lumière le lin et des abeilles

Bioéconomie

Une coopérative teste un biocarburant issu des effluents d’abattoir

Initiative

Portrait – Benjamin Foudral, conservateur agricole

Energie

Le ciel se dégage pour l’agrivoltaïsme

Alimentation

JO 2024, la France veut une alimentation locale et durable

Bio

L’Occitanie, championne d’Europe du bio

Du titre de champion de France à celui de champion d'Europe ! La région Occitanie a été consacrée meilleure région biologique au sein de l'Union européenne, dans le cadre des premiers « Prix européens de la production biologique », le 23 septembre.

Par Eloi Pailloux - Publié le 04/10/2022 à 17:37

Commenter

Partager :

La Région Occitanie revendiquait, fin juin, le titre de « première région de France sur le bio ». Une assertion que Culture Agri avait analysée à la lumière des chiffres nationaux publiés par l’Agence Bio. Le 23 septembre, la Commission européenne a mis encore davantage en lumière le dynamisme de cette région en matière d’agriculture biologique, à l’occasion des tout premiers prix européens de la production biologique. Le jury (1) de ce concours consacre ainsi l’Occitanie en tant que meilleure région biologique de l’UE. Dans un communiqué, la Commission rappelle que 19 % des terres agricoles occitanes sont consacrées à l’agriculture biologique, soit 608 285 hectares et 13 265 exploitations.

Aller encore plus loin

Et ce n’est pas fini : l’objectif fixé par la Région est d’atteindre 30 % de l’ensemble des terres agricoles converties en bio d’ici à 2030. Le communiqué souligne « l’approche globale [de cette politique], basée sur une gouvernance régionale inclusive et une chaîne de valeur complète, de la production à la consommation ». Sur Twitter, Carole Delga, présidente de la Région, a déclaré sa fierté tout en affirmant que « l’Occitanie [poursuivrait] ses efforts pour notamment augmenter la part des produits locaux et bio dans les cantines des lycées, afin d’offrir des débouchés pérennes aux producteurs locaux ».

https://twitter.com/CaroleDelga/status/1573253483507372032

(1) Le jury était composé de représentants de la Commission européenne, du Comité économique et social européen, du Comité européen des régions, du Copa-Cogeca et d’International federation of organic agriculture movements (IFOAM), ainsi que de représentants du Parlement européen et du Conseil de l’UE.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.