Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Biodiversité

La biodiversité européenne continue de décliner de manière « continue et préoccupante »

Cultures

L’Occitanie avance sur la structuration de la filière légumineuses

Alimentation

Agribalyse souligne les limites de l’impact environnemental de l’alimentation

Modes de production

Ynsect construit la plus grande ferme verticale du monde

Politique

Betterave, les députés valident des dérogations pour les néonicotinoïdes

Biodiversité

Préservation du foncier et de la biodiversité, lancement d’un appel à projet

Les fondations Terre de Liens et Léa Nature / Jardin Bio ont annoncé, le 19 mai, le lancement d'un appel à projets commun pour préserver le foncier agricole et la biodiversité. Une enveloppe de 100 000 euros sera répartie entre les lauréats.

Par Laure Hänggi - Publié le 28/05/2020 à 18:16

Commenter

Partager :

Le Plan Biodiversité, présenté par le ministre de la transition écologique d’alors, Nicolas Hulot, à l’été 2018, porte l’objectif du « zéro artificialisation nette ». Le phénomène semble néanmoins bien installé, avec une reprise à la hausse depuis 2016, selon l’Observatoire de l’artificialisation des sols. Dans ce contexte, les fondations Terre de liens et Léa Nature / Jardin bio ont lancé un appel à projet commun pour préserver le foncier agricole et la biodiversité. Selon les partenaires, 1300 hectares d’espaces naturels et agricoles disparaîtraient chaque semaine, entraînant «  des phénomènes dangereux comme la flambée des prix, l’usage intensif de pesticides et d’engrais chimiques ainsi que la simplification des paysages, et fait peser une menace importante sur la souveraineté alimentaire et la biodiversité ».

Réhabilitation de la biodiversité et acquisition de foncier

L’appel à projet s’adresse aux associations sans but lucratif basées en France. Plusieurs types d’actions sont particulièrement recherchées : les actions de terrain portant sur l’acquisition du foncier, et les actions de protection ou réhabilitation de la biodiversité. Les projets en lien avec des réserves naturelles, des associations de protection de la nature ou des conservatoires seront privilégiées. « La crise sanitaire que nous venons de traverser a démontré notre dépendance agricole et alimentaire et à quel point l’enjeu du foncier agricole devient prioritaire face à la production de produits agricoles locaux et sains » indique Marina Poiroux, directrice de la Fondation Léa Nature/Jardin Bio.

Candidatures ouvertes jusqu’au 15 juillet

Une enveloppe de 100 000 euros sera répartie entre les lauréats, pour des actions se déroulant jusqu’au 31 août 2021. La subvention peut couvrir jusqu’à 70 % du budget total du projet, qui devra être cofinancé. Les financements peuvent aller de 1 000 à 20 000 euros. Les candidatures peuvent être envoyées jusqu’au 15 juillet 2020. Les résultats seront communiqués en novembre.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *