Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
Alimentation

En dépassant les 2 milliards d’euros de vente, le commerce équitable franchit un cap inédit en France

Élevage

Réchauffement climatique, la poule déploie ses allèles

Modes de production

Avec l’agroforesterie, La Poste se veut facteur de durabilité

Cultures

La hausse des prix des graines de moutarde pique les industriels du secteur

Bien-être animal

Présidentielle 2022, la sensibilité des candidats à la condition animale passée au crible

Élevage

Un additif pour l’alimentation des vache qui réduit leurs émissions de méthane

Un additif permettant de réduire les émissions de méthane des vaches laitières a été autorisé à la commercialisation dans l’UE le 23 février.

Par Eugénie Bourgeois - Publié le 24/02/2022 à 12:07

Commenter

Partager :

Le 23 février à Bruxelles, la commercialisation d’un additif innovant pour l’alimentation animale a été approuvé par les États membres de l’UE à la suite d’ une proposition de la Commission européenne. Cet additif produit à base d’algues rouges contribuera à réduire les émissions de méthane, un gaz à effet de serre libéré par les vaches lorsqu’elles éructent.

UNE DECISIONS QUI FAIT SUITE À UNE ÉVALUATION SCIENTIFIQUE

L’additif a fait l’objet d’une évaluation scientifique par l’European Food Safety Authority (Efsa), qui a conclu à son efficacité pour réduire les émissions de méthane des vaches laitières. La Commission européenne devrait adopter la décision dans les mois à venir et ce produit deviendra alors le premier du genre disponible sur le marché de l’UE. Il est espéré qu’il participera à la transition vers une agriculture plus écologique. En effet, cet additif réduit les émissions de méthane des vaches laitières de 20 à 35 %, selon des estimations, sans affecter la production. En outre, son utilisation est sans danger pour les vaches et les consommateurs et n’a pas d’incidence sur la qualité des produits laitiers. 

INNOVER POUR RÉDUIRE LES ÉMISSIONS DE GAZ À EFFET DE SERRE

Dans un communiqué, Stella Kyriakides, commissaire européenne chargée de la santé et de la sécurité alimentaire, a déclaré à ce propos: «L’innovation est essentielle pour la transition vers un système alimentaire plus durable. L’UE continue de montrer la voie à suivre pour garantir la sécurité alimentaire tout en s’adaptant aux nouvelles technologies qui peuvent rendre la production alimentaire plus durable. » Cet additif répond à des objectifs de réduction des émissions de gaz à effet de serre, auxquelles le méthane contribue largement. Selon un rapport du Programme des Nations unies pour l’environnement publié en 2021, les émissions produites par le bétail (fumier et flatulences) représentent environ un tiers des émissions de méthane dues à l’activité humaine.

Ils vous intéresseront peut-être

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.