Le magazine de l’agriculture durable
S'inscrire gratuitement à la newsletter S'abonner au mag Newsletter Mag
ÉconomieInitiative

Des agriculteurs bretons et mayennais à la recherche de financeurs pour rémunérer leurs services environnementaux

Initiative

Deux semaines à vélo pour des rencontres entre agriculteurs et consommateurs

Initiative

« Hectar propose des formations agricoles avec une approche projet », selon son directeur

Élevage

Alexis Phelut, finaliste des JO de Tokyo et agriculteur à temps partiel

Politique

Pesticides, le Conseil d’État veut des textes plus stricts pour la protection des riverains

Modes de production

Viticulture, le Château Dubraud veut mieux protéger ses sols

Installé sur 28 hectares dans le bordelais, le domaine viticole de Château Dubraud est certifié Haute valeur environnementale depuis 2016. Engagé depuis deux décennies pour rendre ses pratiques plus vertueuses, le domaine installe également des couverts pour favoriser la régénération des sols.

Par Laure Hänggi - Publié le 05/11/2020 à 18:10

Commenter

Partager :

Les initiatives sont nombreuses dans la filière viticole pour davantage prendre en compte l’environnement. Implanté en Gironde à St-Christoly-de-Blaye, le domaine viticole de Château Dubraud en est un bon exemple. Depuis 2016, le domaine dispose ainsi de la certification Haute valeur environnementale. Pour aller plus loin, des couverts végétaux ont été semés en amont des vendanges sur les 28 hectares du domaine, pour développer, selon son propriétaire, Alain Vidal, une « agriculture régénératrice des sols ».

Des engrais verts et pas d’herbicides

Les couverts de cette année sont constitués de moutarde et de radis noir. La première a été choisie pour sa croissance rapide et sa capacité couvrante assurant une bonne protection des sols, et limitant l’utilisation d’herbicides. La couverture du sol prévient en effet les mauvaises herbes de pousser. Quant au radis noir, sa racine pivot travaille le sol et permet d’éviter d’avoir à le faire avec un engin qui tasserait les surfaces et limiterait ainsi la vie des sols. « Cette diversité d’espèces végétales est ensuite couchée au printemps pour former un épais tapis, appelé « mulch » qui va favoriser la biodiversité mais également permettre de conserver l’humidité dans les sols en période de sécheresse, explique Alain Vidal. En se décomposant en matière organique, ces végétaux régénèrent et participent à la vie de nos sols sur lesquels aucun travail n’est réalisé. »

Création d’un parcours pédagogique 

Par ailleurs, le domaine a significativement diminué les doses de sulfites via l’utilisation de levures biologiques et fait maturer certains de ses vins dans des barriques en chêne français. Le domaine ne compte cependant pas s’arrêter là : la création d’une mare et d’un parcours botanique et pédagogique de deux kilomètres est prévue. Le Château Dubraud produit des vins d’appellations Blaye rouge, Blaye-Côtes de Bordeaux blanc et rouge, Bordeaux rosé et Bordeaux Clairet.

Ils vous intéresseront peut-être

2 réponses sur “Viticulture, le Château Dubraud veut mieux protéger ses sols”

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *